Le bullet-journal, c’est quoi ?!

 

Le bullet journal c'est quoi

Aah le bullet-journal… ou « bujo » pour les intimes ! Existe-il encore quelqu’un qui n’a jamais entendu son nom ? On entend parler que de lui depuis 2017, et pourtant, encore beaucoup ignorent en quoi il consiste vraiment, et comment il peut radicalement changer le quotidien de qui sait s’en servir. Aussi, que tu sois perdu(e) à ce sujet ou que tu sois à la recherche de certaines informations, cet article est fait pour toi !

 

Une méthode d’organisation de Ryder Carroll

Ce designer américain, après plusieurs années de réflexions, a développé un format de carnet totalement personnalisable destiné à l’auto-organisation. Ce système te permet de faire d’un carnet vierge un agenda parfaitement adapté à tes besoins. Si tu es un(e) grand(e) adepte de « To Do List », le bullet-journal te permettra de toutes les regrouper dans un unique endroit !

Pour Ryder Carroll, il s’agit d’une organisation très minimaliste destinée à optimiser son temps et améliorer sa productivité. Cependant, beaucoup d’utilisatrices (et utilisateurs !) agrémentent leur bullet-journal de multiples illustrations, qui devient alors une véritable œuvre d’art. Tu as sûrement déjà vu les tonnes de comptes Instagram y étant consacrés.

Le bullet-journal se présente en théorie (et souvent) de la manière suivante :
– Une page de présentation,
– Un index, où y sont référencées les pages que vous voulez,
– Des « keys »,
– Un « future log »,
– Un récap mensuel « monthly », hebdomadaire « weekly » ou journalier « daily ».

Ensuite, tu es libre de rajouter les pages que tu souhaites, dans l’ordre que tu veux ! Dans le bullet-journal, on ne saute pas de pages, d’où l’utilité de l’index. Je compte prochainement écrire un article sur ce que tu peux intégrer dans ton bujo.
Ce système ne requiert qu’un carnet et un stylo, rien de plus. Plus besoin d’agenda à moitié rempli, de post-it et adieu les carnets abandonnés !

Si tu es à l’aise avec l’anglais, tu peux aller ici sur le site officiel.
Tu peux également regarder la vidéo de présentation faite par le créateur lui-même, disponible en sous-titré français :

 

Le vocabulaire du bullet-journal

•  « Calendex » : Calendrier où des numéros de pages sont référencés (comme un index), d’une durée au choix, généralement annuelle.

•  « Keys » [clés] : Code visuel que tu auras défini.

•  « Daily » : Organisation journalière.

•  « Future log » : Calendrier qui planifie les éléments déjà connus sur les prochains mois (selon tes besoins, comme pour le calendex), mois par mois.

•  « Monthly » : Organisation mensuelle.

•  « Tracker » : Suivi d’habitudes, souvent mensuel ou annuel.

•  « Weekly » : Organisation hebdomadaire.

 

Et plus concrètement ?

Grâce au bullet-journal, tu peux planifier ta journée ou ta semaine en une liste d’événements prévus ou de choses à faire. Tes clés te permettront de les visualiser rapidement. De ce fait, il est déconseillé d’en utiliser trop, au risque d’être contre-productif.

Le bullet-journal est ainsi un outil tenu quotidiennement qui permet entre autres de lutter contre la procrastination. Eh oui, tu seras tellement satisfait(e) d’avoir fait toutes les choses que tu avais prévues aujourd’hui ! Tu n’auras qu’une hâte : recommencer le lendemain.

 

Pour qui ?

En fait, le succès du bullet-journal provient du fait qu’il s’adresse à plusieurs publics. En effet, il est utilisé par des personnes qui :
– Veulent s’organiser,
– Adorent les carnets,
Multiplient les listes en tout genre,
– Aiment le scrapbooking (fait de personnaliser sa papeterie).

Dans mon cas, le bullet-journal m’a permis d’allier ma passion pour les carnets à celle pour le dessin.

 

Quel carnet choisir ?

Une fois décidé(e) à avoir ton propre bujo, tu dois trouver dans quel carnet tu le commenceras.
Si tu t’es déjà renseigné(e), tu as pu constater qu’un carnet en particulier est très utilisé et plébiscité : le Leuchttrum1917. En effet, il s’agit du premier carnet optimisé pour le bullet-journal : pages à pointillés, pages de l’index prévues, pages numérotées, couverture rigide et élastique pour une meilleure protection lors du transport… Pour plus de détails, tu peux te rendre sur cette page.

Aujourd’hui, de nombreux autres carnets sont spécialement créés pour le bullet-journal.
De plus, tu as aussi remarqué que les bujo-addict utilisaient des carnets à pages pointillées. C’est en effet un type de page qui facilite le traçage de lignes, avec un fond discret.

Cependant, je rappelle que tu n’es pas obligé(e) de suivre ces tendances. Tu dois choisir un carnet qui te plaît avant tout, et que tu auras plaisir à remplir car tu vas l’utiliser tous les jours ! Pour bien le choisir, tu peux alors te poser ces questions :
Quel type de carnet ? (à spirale ou non)
Quel format de carnet ? (A5, A4, B5…)
Quel motif de pages ? (carnet à pointillés, ligné, quadrillé ou vierge)

Le choix du carnet se fera en fonction de tes besoins (encore une fois). Pour prendre encore plus de plaisir à l’utiliser, tu peux aussi dédier un stylo particulier à ton bujo. N’oublie pas de vérifier le nombre de pages du carnet que tu comptes acheter.
Pour ma part, mes deux bullet-journaux ne sont pas des Leuchttrum mais des carnets qui me plaisaient par leur couverture, avec des pages à pointillés.

En définitive, si tu es motivé(e) pour avoir ton propre bujo, tu pourras bientôt retrouver un article pour te guider pas à pas.

 

Maintenant que tu en sais plus sur le bullet-journal, as-tu envie de sauter le pas ?

 

4 thoughts on “Le bullet-journal, c’est quoi ?!

  1. J’étais une grande accro à ce type d’organisation pour, au final, l’abandonner complètement. Je n’y trouvais pas mon compte à devoir toujours tout faire moi-même. Depuis, j’essaie de trouver des agendas qui proposent des calendriers mensuels, la vision d’une semaine sur une page et de quoi noter sur l’autre. J’en ai trouvé chez Muji qui sont parfaits à ce titre et je ne perds plus mon temps en présentation.

    1. C’est vrai que si tu as pu trouver un agenda tout fait qui te correspond c’est un bon gain de temps ! Il y a eu un effet de mode avec le bujo, peut-être que ce système ne te convenait pas.
      Je ne connaissais pas le site Muji, merci du partage ! 🙂

  2. Justement j’entend souvent parler du bullet journal, mais je m’y suis jamais vraiment intéressée haha. Alors quand j’ai vu ton article, je me suis dit que c’était le moment d’en apprendre plus sur ce fameux bullet journal 🙂
    Je trouve le principe intéressant et j’aimerais beaucoup essayé 🙂 Tenir un carnet avec des choses positives de cette sorte est quelque chose que j’ai toujours adoré. Par contre, mon soucis, c’est que je ne tient jamais très longtemps… Ton article m’as rappelé que je devrais sortir mes carnets plus souvent, surtout que ça me fait un grand bien.
    Bisous.

    1. Je comprends totalement, on est 2 à se lasser vite alors ! Et pourtant j’ai très bien tenu mon bujo, je pense qu’on ne décroche pas tant qu’il nous est utile, qu’on en a besoin.
      Si tu possèdes plusieurs carnets peu fournis tu peux les rassembler dans ce même carnet bullet-journal, tu n’auras qu’un carnet à sortir haha
      Bonne soirée à toi 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *